On the road again

Guatemala: Antigua -Tikal-Coban-Chichicastenango-Nebaj-Todos Santos

Pays de traditions, pays aux 20 dialectes mayas, pays aux paysages grandioses et diversifies.   

 

 

( Etant sur un clavier latino, les accents ont disparu, a vous de mettre votre ton a ce passage du blog)

Pour nous, la route sur terre est celle de la rencontre.

 

Dans les moyens de transports, autour d une table, chez l'habitant, sur les sentiers.

 

 Les hommes de Todos Santos

Cuisiner ensemble, partager un repas, c est notre voyage.

 

Le Guatemala nous offre des paysages spectaculaires dans lequelle l homme a pu a chaque fois s adapter:  desert, foret tropicale, chaine de volcans. Ils vivent de  l elevage, de la culture et pour les femmes, du tissage. 

 Semuc Champey  

Le volcan Pacaya dont nous avons fait l ascension: chaud aux pieds. Paysage sur la route de Todos Santos

 Sur la route de Coban A Remate

 Haut plateau a l Est du Guatemala.

 

 

Les villages de hautes montagnes de Todos Santos, Nebaj et les hameaux environnants touchent par la simplicite de vie.  Combien les hommes connaissent la notion de l effort physique pour repondre a leur propre survie: enfants, femmes et hommes traversent montagnes et vallees portant sur leur dos courbe des fagots, des buches de bois.   Les distances et le poids de leur charge ne semblent pas etre un obstacle.  Nous rencontrerons en haut d une montagne, un viel homme se battant avec un vieux,gros et gras cochon, en laisse.  Il l emmene au village le plus proche pour le vendre.  Le cochon semble connaitre sa derniere destination. Il resiste.

 

Le Guatemala, c est aussi toute leur culture qu ils revetent:

Le traje, tunique traitionnel, compose du huipil, longue tunique sans manche, le corte, morceau de tissu enroule en jupe, la faja une ceinture tissee.  Les motifs et les couleurs varient selon les villages.

 

 

 

                   

Les plus beaux sont les hommes de Todos Santos,  vêtus d un pantalon rouge a fines rayures blanches, vertes, jaunes et bleues, d une chemise rayee avec un large col tisse et d un petit chapèau de paille rond, cercle d un ruban bleu. Que ce soit jeune ou vieux ,tous vetissent ce costume qui leur donne un air de troubadourd. 

                                                  

C est interpellant combien ce peuple vit et porte fierement ses traditions.  Il semble etre porteur d un hier, d'un aujourd hui et d'un demain:  L oeuvre de leur tissage est le fil liant ces trois temps

                                                

.    Procession a Chichicastenango.

  Todos Santos

 

Leur culture exprime au dela de  l individu et cree une unite et surtout une intemporalite.  C est emouvant. 

 Il nous renvoie a notre propre identite culturelle.  Aurions-nous, au nom de la liberte, depose, delaisse sur le bord de notre histoire, de notre route occidentale la marque, l empreinte identitaire de notre culture qui  se doit de se nourrir, de croitre, et de se deployer  grace a l humus de ces vies enterrees, de ces generations qui nous ont precedees.  Comment exprimons nous notre culture?

Le voyage induit tous ces questionnements. 

 Les enfants, aussi, par leur candeur viennent  faire trembler notre propre fondement. 

Ils sont impressionnes  par les conditions de vie des habitants. Notre "chez nous" a Todos Santos

Neanmoins, quand nous etions, la, a Todos Santos, ou il gelait la nuit, sans chauffage, sans isolement, bonnet sur la tète, blottis les uns contre les autres, Edwige declare qu elle aimerait vivre ici.  Les enfants nous emerveillent encore et encore. 

     

 

C etait comme si nous etions attendus.

Chaque lieu, ils le metamorphosent en foyer.  Il le nomme "notre maison". 

La, dans ce petit chalet de montagne, Celine tiendra avec Carolina une petite boutique vendant le tissage d'une cooperative de femme, Flore plantera salades et radis et Edwige et Baptiste ratisseront, brosseront le jardinet. 

Parfois a l extreme, a l aube, je retrouverai Baptiste et Edwige nettoyant la place San Sebastian d Antigua. Tout semble les concerner.

Quelle liberte. 

Ou est ce l expression de cette merveilleuse aventure: notre foyer se situe-t-il  maintenant dans nos liens et non  plus dans un lieu.

 

Tikal:

Citees, aujourd hui ayant grise mine. 

Imaginez un instant la grandeur de ces temples, de cette civilisation, coloree.  En effet, ces temples et demeures etaient rouges et les murs  garnis de peintures murales.  La haut, au-dessus de cette mer vegetale, emerge la pierrre, le sommet, la tête ou plutòt l esprit de ces trois temples, semblant dialoguer bien au dessus du chaos, du brouaha humain, animal ou vegetal.  Ils semblent être gardien de la spiritualite.  

Comme ce pays, nous a ete bon.  

  

 

Aujourd hui, nous sommes arrives a Mexico Cuidad apres une journee et demi de bus.  Mexico impressionne par sa taille, par ses batiments majestueux et par sa pollution.  Ceci n est qu un premier sentiment.  Les enfants ont deja conquit la guest-house avec leurs armes: leurs rires et leurs jeux. 

            

L equipage Genesis continue sa route. 

 


Publié à 07:43, le lundi 26 janvier 2009, Mexique
Mots clefs :


Commentaire sans titre

11:21, jeudi 29 janvier 2009 .. Publié par Cecilia
Quelle beauté et surtout quelle chaleur !!! Nous en avons bien besoin car en Europe, nous traversons un hiver rigoureux. Dans la joie de vous retrouver dans quelques semaines, je vous embrasse tous les six. Vous êtes magnifiques !!!

Le bout de la route...!

12:28, jeudi 12 février 2009 .. Publié par Anonymous
Vous êtes dans la vallée du cuivre, un rappel des pionniers, de la conquête de l'ouest, un retour aux sources. D'où venons-nous? Question universelle que se pose l'humain que nous sommes. Votre voyage vous aura peut-être appris que la connaissance appelle la connaissance. Plus on découvre, plus on se rendt compte que l'on est petit, que l'on connaît peu de choses. Plus l'envie de découvrir nous tenaille, plus le large, les immensités attirent. C'est le premier petit pas qui entame les grandes randonnées. Le petit "plus" de chaque jour qui fait le luxe du coeur. A votre retour c'est ce petit "plus" qui vous invitera à vous dépasser, à vous mesurer à vous-même, à construire le lendemain sur les briques (les petits "plus") posées la veille et l'avant-veille. Nous sommes des aventuriers qui s'ignorent car chaque jour est une aventure qui se pointe avec le soleil levant. Nous la vivons chacun dans notre jardin secret. Invitons-y les autres pour partager notre chemin, si nous y avons trouvé du bonheur. Notre bonheur à nous, ce sera de vous revoir et de partager nos souvenirs et les vôtres. Un Papichou qui vous attendt en bord de piste, à l'arrivée de l'avion.

{ Page précédente } { Page 6 sur 35 } { Page suivante }

Qui sommes-nous ?

Où sommes-nous ?


Derniers articles

La Casamance: coeur de l'animisme sénégalais.
Saloum: fleuve de sel
En route vers le Saloum
Afrique de l'Ouest:
Mexique:
Guatemala: Antigua -Tikal-Coban-Chichicastenango-Nebaj-Todos Santos
Guatemala: on the road again
Le Sud des Antilles
Une remontée dans le temps
Guyane-Îles du Salut-Tobago
Guyane
Fortaleza-Lençois-Cayenne
Salvador à Fortaleza
Des baleines au rio Inferno de Bahia
Remontée vers le Nord
Iguacu Pantanal
Sud du Brésil
Rio la merveilleuse
En route vers Rio de Janeiro
La baie de tous les Saints
Salvador de Bahia
Joao Pessoa: ville paisible et sûre
Entrée dans le Rio Paraíba
Paradis terrestre
Traversée de Praia de Santiago à Fernando de Noronha
Les Galapagos brésiliens
Atlantique Nord
Traversée de l'Atlantique
Une porte s'ouvre sur l'Afrique
Décembre Traversée Canaries - Cap Vert